Année par année
All-Star Game
Finals
Draft
Awards
Salaires
Records
Divers
Joueurs
Hall of Fame
Chronologie
 

  Division Atlantic
Division Central
Division Southeast
Division Southwest
Division Northwest
Division Pacific
Equipes disparues
Evolution
Mascottes
Logo
 

  NCAA
Jeux Olympiques
Ligues mineures
 

  News NBA
Journal d'anecdotes
Trades
Media
Fantasy League
Liens
 



 

Bill Walton

Nom : William Theodore Walton
Date de naissance : 5 novembre 1952 à La Mesa, Californie
Taille : 2m10
High School : Helix (La Mesa, Californie)
College : UCLA
Draft : Portland Trail Blazers, 1974 (1er choix)
Numéro : 32 (retiré par Porland)
Transferts : Signe aux San Diego Clippers en tant que free agent le 13 mai 1979, échangé aux Boston Celtics le 6 septembre 1985

Palmarès : Elu au Hall of Fame (1993), Champion NBA (1977, 86), MVP des Finals (1977), MVP (1978), All-NBA First Team (1978), All-NBA Second Team (1977), NBA All-Defensive Team (1977, 78), deux fois All-Star (1977,78), Sixth Man Award (1986), sélectionné parmi les cinquante plus grands joueurs de l'histoire (1996)

Matchs disputés : 468
Points : 6.215 (13,3/match)
Rebonds : 4.923 (10,5/match)
Passes décisives : 1.590 (3,4/match)
Interceptions : 380 (0,81/match)
Contres : 1.034 (2,20/match)
Tirs : 2.552/4.900 (52,1%)

Après son cursus à UCLA, Walton devait devenir la superstar de la NBA, un savant mélange entre Bill Russell et Wilt Chamberlain. Mais les blessures en ont décidé autrement. Walton ne jouera que 44% des matchs de saison régulière. Il remporte tout de même un titre de MVP et deux bagues de champion.

Les premiers faits d'armes de Bill Walton remontent au début des années 1970. Alors qu'il est à UCLA, il est arrêté lors d'une manifestation contre la Guerre du Vietnam, critique publiquement le président Nixon et le FBI. Végétarien, il porte des T-shirts et des bandeaux multicolores, une grande barbe et les cheveux longs.

Pourtant c'est sur le parquet qu'il fera le plus parler de lui. En 1973, il remporta le titre NCAA en marquant 44 points en finale et en réussissant un ahurissant 21 sur 22 le titre de champion à deux reprises.

Tout au long de sa carrière, Walton va subir de nombreuses blessures. Alors qu'il était au lycée, il s'est cassé une jambe, s'est blessé à la cheville et au genou. A l'université, il souffrait de tendinites aux genoux et s'est blessé au dos.

Mais toutes ces blessures n'ont pas découragé les Portland Trail Blazers qui le sélectionnent en première position de la draft 1974.

Lors des sept premiers matchs, Walton marque 16,0 points, prend 19,0 rebonds, effectue 4,4 passes décisives et contre 4,0 tirs en moyenne. Walton est comparé à Bill Russell dont le style et la vision du jeu sont indentiques. C'est alors que les blessures sont survenues. Des problèmes aux pieds le limitent à 35 matchs et à 12,8 points de moyenne. Portland gagne malgré tout onze matchs de plus que la saison précédente.

En 1975-76, Walton progresse, marque 16,1 points de moyenne, prend 13,4 rebonds et démontre qu'il est un très bon passeur. Mais il ne dispute que 51 rencontres car ses problèmes aux pieds continuent de l'handicaper. En deux ans, il s'est déjà blessé à la cheville, aux pieds et s'est cassé deux doigts.

Critiqué, pas assez expansif dans les vestiaires, fuyant les journalistes, Walton commence la saison 1976-77 avec la ferme intention de prouver qu'il méritait bien d'être numéro un de la draft. Son look continue de défrayer la chronique, grande barbe et vêtements bariolés à l'excès. Il marque 18,6 points par match, termine meilleur rebondeur avec 14,4 prises et meilleur contreur avec 3,25 contres, est nommé dans la All-NBA Second Team et la All-Defensive First Team

Avec Maurice Lucas et Lionel Hollins, Walton dispose de deux très bons coéquipiers. Les Blazers finissent deuxième de la Pacific Division, éliminent les Nuggets puis écrasent les Lakers de Abdul-Jabbar pour atteindre la finale. Menés 2-0, les Blazers réussissent l'exploit de remporter les quatre matchs suivants et s'adjugent le titre face aux Philadelphia 76ers. Walton est élu MVP des Finals.

Bill Walton est encore meilleur en 1977-78. Les Blazers remportent cinquante des soixante premiers matchs. Walton dispute son seul All-Star Game (il sera sélectionné en 1977 mais ne jouera pas en raison d'une blessure). En février, Walton quitte le parquet face aux 76ers en raison d'une blessure au pied. En 58 matchs, il marque 18,9 points de moyenne, prend 13,2 rebonds, distille 5 passes décisives et contre 2,52 tirs. Malgré sa blessure il est élu MVP. Walton tente un retour en playoff contre les Sonics et, au cours du Match 2, se casse le scaphoïde tarsien, un os de son pied gauche. Les Blazers perdent la série en six matchs et la carrière de Walton semble terminée.

Après les playoff, Walton accuse les dirigeants des Blazers qui ont forcé son retour face aux Sonics et demande à être transféré. Il signera aux Clippers en mai 1979.

Après une saison blanche en 1978-79, Walton devait être le leader d'une solide équipe, les Clippers de San Diego. Mais plusieurs joueurs étaient réticents à l'idée de voir un joueur tout le temps blessé gagner dix fois plus d'argent. Les dirigeants décident de tout miser sur Walton et envoient plusieurs cadres ailleurs.

Walton signe pour sept ans et sept millions de dollars, un record à l'époque. Il rase sa barbe et mange à nouveau de la viande, conscient qu'il devra faire face aux critiques si les Clippers n'atteignent pas les sommets.

Mais les blessures recommencèrent, dès les matchs de pré-saison. Il se fracture le scaphoïde tarsien et ne joue que quatorze matchs de saison régulière, à 13,9 points de moyenne. En deux saisons les Clippers ne reportent que 53 matchs (36 et 17).

Déterminé à rejouer sous les couleurs des Clippers malgré le scepticisme des médecins, Walton subira plusieurs opérations au pied mais le fait sauter et courir pourra conduire à une rechute. Pendant sa convalescence, il voyage et s'éloigne du monde du basket-ball.

Agé de 29 ans, Walton est de retour en 1982-83 et joue un match par semaine, limite fixée par les médecins. En 33 matchs avec les Clippers, Walton marque 14,4 points par match. Il ne se blessa pas une seule fois au cours de la saison.

Il joue 55 matchs en 1983-84 puis 67 en 1984-85. Les Clippers remportent 30 puis 31 succès. A 32 ans, Walton désire quitter son club pour rejoindre dans un club luttant pour le titre. Il appelle les dirigeants des Celtics puis des Lakers. Finalement, ce sont les Celtics qui vont hériter de Walton en échange de Cedric Maxwell. Avec Parish, McHale et Walton, les Celtics disposent du meilleur trio d'intérieurs de la ligue.

Walton dispute 80 matchs en 1985-86, ne jouant que 19 minutes à 7,6 points, 6,8 rebonds et 2,1 passes décisives de moyenne. Durant la saison il se cassa le nez pour la treizième fois de sa carrière. Il sera finalement élu meilleur sixième homme de la ligue. En playoff, les Celtics ne connaissent pas d'adversaire à leur mesure et ne perdent que trois matchs. Walton remporte son deuxième titre de champion.

Il prend sa retraite à l'âge de 34 ans après n'avoir disputé que dix matchs en 1986-87. Il aura marqué 6.215 points et prit 4.923 rebonds en 468 matchs de saison régulière.

Bill Walton est élu en 1993 au sein du Hall of Fame puis est sélectionné comme étant un des cinquante meilleurs joueurs de l'histoire.

 

 

 

Ce site est un site non officiel à but non-lucratif. Les logos et les images sont la propriété exclusive de la NBA.
This is an unofficial and non-lucrative website. All logos and pics are the properties of the NBA.