Année par année
All-Star Game
Finals
Draft
Awards
Salaires
Records
Divers
Joueurs
Hall of Fame
Chronologie
 

  Division Atlantic
Division Central
Division Southeast
Division Southwest
Division Northwest
Division Pacific
Equipes disparues
Evolution
Salles
Mascottes
Logo
 

  NCAA
Jeux Olympiques
Ligues mineures
 

  News NBA
Journal d'anecdotes
Trades
Media
Fantasy League
Liens
 



 

NCAA, mode d'emploi

 

Lexique

March Madness : Tableau final réunissant les 65 meilleures équipes du pays.
Play-in Game : match opposant les deux moins bonnes équipes qualifiées en match d'ouverture de la March Madness et se déroulant à Dayton, Ohio. Le vainqueur affronte la meilleure équipe de la saison au 1er tour.
Bracket : tableau final de la March Madness.
Bracketology : prédiction de équipes retenues par le comité de sélection.
Bubble Team : équipe etant sur le fil pour la qualification.
Bubble Burst : littéralement, l'éclatement de la bulle. Cela signifie qu'une équipe perd toutes ses chances d'etre retenue par le comité pour participer à la March Madness.
Lock : équipe qui sera repêché à coup sur par le comité en cas d'échec lors de la Champ Week.
Auto-Bid : équipe qualifiée pour la March Madness en ayant gagné le tournoi de conférence.
At-large Bid : équipe qualifiée pour la March Madness après avoir été repêchée par le comité de sélection.
Sweet 16 : les é€quipes qualifiées pour les 1/8eme de finale.
Elite Eight : équipes qualifiées pour les 1/4 de finale.
Champ Week : semaine durant laquelle se déroulent les tournois de conférence.
RPI : Indice classant les équipes en fonction de leur parcours mais aussi de la difficulté de leur calendrier.
SOS : Strength of Schedule. Indice calculant la difficulté du calendrier de chaque équipe.
Selection Sunday : dimanche où se déroulent la plupart des finales des tournois de conférence.
BracketBuster : Weekend durant lequel des équipes de milieu de tableau s'affrontent dans le but d'impressionner le comité de sélection.
NIT : National Invitational Tournament, tournoi regroupant les quarante meilleures équipes non-qualifiées pour la March Madness.


(Roy Hibbert, pivot de Georgetown entre 2004 et 2008)

Les Conférences

Au nombre de trente-et-une, les conférences se partagent les 336 universités engagées en NCAA Division I. Cependant, le niveau des différentes conférences est loin d'être homogène et l'on peut les regrouper en trois sous-divisions :

Les Major, ou Bowl Championship Series (BCS)
Les Mid-Major
Les Low-Major

Les Major Conferences sont au nombre de six. Elles regroupent les meilleures équipes depuis des décénnies.

Les six "Major"

Atlantic Coast Conference (ACC) - 40 participations au Final Four depuis 1939
Big 12 Conference - 34
Big East Conference - 41
Big Ten Conference - 44
Pacific Ten Conference (Pac-10) - 31
Southeastern Conference (SEC) - 27

Ces six conférences bénéficient d'une couverture médiatique très importante et reçoivent généralement 90% des places distribuées par le comité de sélection pour la March Madness. Elles accueillent les meilleurs lycéens du pays et envoient une majorité de joueurs en NBA.

Les neuf "Mid-Major"

Atlantic 10 Conference (A-10)
Colonial Athletic Association (CAA)
Conference USA (CUSA)
Horizon League
Mid-American Conference (MAC)
Missouri Valley Conference (MVC)
Mountain West Conference (MWC)
Western Athletic Conference (WAC)
West Coast Conference (WCC)

Ces conférences obtiennent régulièrement une place dite "at-large" pour la March Madness, attribuée par le comité de sélection. Elles regroupent de bonnes universités, capables de briller sur le plan national. Les universités les plus reconnues issues de ces conférences sont Gonzaga, Memphis ou encore UNLV. Ces équipes souffrent cependant d'un SOS plus faible que les équipes des "Major" en raison de la faiblesse relative de leur calendrier. C'est pourquoi elles essaient de bâtir un calendrier de match hors-conférence plutôt relevé avec des rencontres disputées à l'extérieur, contrairement aux "Major". Depuis 1980, une seule université issue d'une "Mid-Major Conference" a atteint le Final Four. Il s'agit de George Mason en 2006.


(Derek Raivio en 2007, meneur de Gonzaga)

Les seize "Low-Major"

America East Conference
Atlantic Sun Conference
Big Sky Conference
Big South Conference
Big West Conference
Ivy League
Metro Atlantic Athletic Conference
Mid-Eastern Athletic Conference
Northeast Conference
Ohio Valley Conference
Patriot League
Southern Conference
Southland Conference
Southwestern Athletic Conference
Summit League
Sun Belt Conference

Les seize conférences les plus faibles, auxquelles s'ajoutent les Independents, universités affiliées à aucune conférence. Ces conférences bénéficient d'une couverture médiatique très faible sur le plan national et international et n'ont l'occasion de briller devant les caméras que lors de la finale de la conférence. Les tournois de conférences des "Low-Major" se déroulent généralement une semaine avant ceux des "Major", afin de pouvoir truster les grandes chaines américaines. Plusieurs universités issues de ces conférences ont brillé ces dernières années : Winthrop, Bucknell, Vermont, ou Pacific.

Une saison NCAA


(Le parquet d'Illinois)

Midnight Madness
Non-Conference Games
Conference Regular Season
Championship Week
Selection Sunday
NCAA Tournament/NIT

Une saison unversitaire comprend différentes phases, de la pré-saison jusqu'au Final Four. Chaque pérode a ses spécificités et son utilité.

Midnight Madness

Le coup d'envoi de la saison. A partir de cette date, les équipes ont le droit de s'entraîner et de se préparer pour la saison à venir. Généralement, elle se déroule lors de la première quinzaine d'octobre. C'est l'occasion pour les universités d'organiser une grande fête et de présenter les joueurs au étudiants. Le premier entraînement, à minuit, se déroule en public.

Durant la suite du mois d'octobre, les équipes se préparent pour le début des rencontres officielles.

Non-Conference Games

Cette période de la saison se déroule du début du mois de novembre à la fin du mois de décembre. Chaque université à le devoir d'organiser un calendrier et d'affronter les adversaires qui acceptent de les rencontrer. C'est l'occasion pour les petites conférences de voir leurs membres se confronter aux meilleures universités de la ligue. Les équipes des "Mid-Major" tentent quant à elles d'accrocher un gros poisson à leur tableau de chasse afin d'améliorer leur RPI et SOS. Les grosses écuries, en revanche, préfèrent adopter un programme assez tranquille avec peu de déplacement afin de préparer au mieux la saison régulière de la conférence.

Durant cette phase de la saison, plusieurs tournois prestigieux sont organisés et permettent aux équipes invitées de juger leur niveau de jeu par rapport à des adversaires de haut niveau. Le CBE Classic, le Maui Invitavional, le Coach vs Cancer ou encore le Preseason NIT sont les tournois les plus importants. Lors de ces tournois est souvent déterminé le classement des conférences car c'est la principale période de la saison ou des matchs inter-Major sont organisés.

Chaque université dispute une quinzaine de rencontres durant ces deux mois.

Reguar Season Games


(Le Braldey Center, antre des Marquette Golden Eagles)

De début janvier à fin février, les équipes affrontent les autres membres de la conférence, le plus souvent en match aller-retour. Le classement en fin de saison régulière est déterminant, aussi bien dans les petites que dans les grosses conférences.

Dans les "Low-Major", la première place offre une qualification directe au NIT. Terminer en tête de la conférence permet aussi de bénéficier d'un tableau plus facile lors de la Champ Week, voir même d'être exempté du premier ou second tour.

Dans les "Mid-Major", il s'agit de bien se positionner tout en accrochant quelques pointures pour renforcer les chances d'être repêché en cas d'échec lors de la Champ Week.

Enfin, dans les "Major", les équipes doivent remporter le plus de succès prestigieux et éviter de s'incliner contre les universités les plus faibles afin de solidifier un "at-large bid" en cas d'échec en phase finale. Comme dans chaque conférence, la première place en saison régulière offre un billet pour le NIT mais le champion de saison régulière d'une "Major" sera forcément retenu par le comité pour le tournoi NCAA.

Championship Week

La Champ Week se déroule en réalité sur deux semaines. Lors de la première semaine, les petites conférences jouent leurs phases finales afin de bénéficier d'une plus grande couverture médiatique. Lors de la deuxième semaine, les "Major" entrent en piste.

Les tournois se déroulent soit sur un lieu fixe - souvent une salle NBA ou la salle d'un des membres de la conférence - soit chaque rencontre se déroule sur le parquet de l'équipe la mieux classée.

Le vainqueur du tournoi de chaque conférence est directement qualifié pour la March Madness - sauf pour l'Ivy League où c'est le vainqueur de la saison régulière qui obtient la place.

C'est lors de cette période que les équipes dites "on the bubble" doivent résister à leurs concurrents et espérer des échecs de leurs rivaux. Une bonne performance lors de la Champ Week engendre également un meilleur seed lors de la March Madness.

A la fin de la Championship Week à lieu le Selection Sunday.

Selection Sunday

Peu après la fin de la dernière finale de conférence, le comité de sélection dévoile le tableau de la March Madness. Trente-quatre équipes sont repêchées par ce comité qui sélectionne les universités en fonction de leurs résultats, de la difficulté de leur calendrier, du prestige des victoires obtenues. Ces critères étant subjectifs, chaque année plusieurs équipes se sentent lésées par le comité. Des critiques sont également émises quant à l'établissement des têtes de série.

Environ vingt-cinq à trente places sont attribuées à des équipes provenant des "Major". En 2006, la Big East a obtenu sept des trente-quatre places. Les autres places sont données aux meilleures universités provenant des "Mid-Major".

Le nombre effectif d'at-large bids dépend aussi des résultats des meilleures équipes de chaque conférence lors de la Champ Week. En effet, si une équipe qui serait repêchée quoi qu'il arrive par le comité s'incline en finale du tournoi de conférence, elle va prendre l'un des trente-quatre tickets supplémentaires au lieu d'être comptabilisée en "auto-bid".

Les équipes qualifiées sont regroupées en quatre tableaux de seize équipes. Le vainqueur de chaque tableau est qualifié pour le Final Four.

Les équipes qui ont terminé premières en saison régulière mais qui ont échoué en tournoi de conférence, ansi que les meilleures universités non-retenues pour la March Madness, sont sélectionnées pour le National Invitational Tournament, tournoi moins prestigieux que le NCAA Tournament.

March Madness

Depuis 1939, le championnat universitaire s'est doté d'une phase finale pour déterminer le champion de l'année. Aujourd'hui, le NCAA Tournament est composé de soixante-cinq équipes, trente-et-un champions de conférence et trente-quatre équipes repêchées par le comité.

Les deux plus faibles équipes du plateau s'affrontent lors du Play-in-game, match disputé à Dayton, Ohio, et le vainqueur aura le redoutable honneur d'affronter l'équipe jugée comme étant la meilleure de la saison régulière.

Le système de match à élimination direct rend le tournoi très attractif car chaque année plusieurs favoris s'inclinent face à des petits poucets, ou "Cinderellas". Ce système est très rare dans les ligues américaines, à l'exception de la NFL.

Les soixante-quatre équipes sont réparties en quatre tableaux. Chaque équipe possède un seed ou tête de série. L'équipe n°1 de chaque tableau affronte le n°16, le n°2 est opposé au n°15, et ainsi de suite jusqu'au n°8 qui affronte le n°9. Jamais une équipe classée n°1 n'a perdu au premier tour.

Chaque équipe dispute les deux premiers tour dans la même salle. Le comité essaye d'avantager les meilleures universités en les faisant évoluer dans leur région d'origine.

Une fois terminés les deux premiers tours, les équipes rescapées s'affrontent le wwek-end suivant en Sweet 16 puis Elite 8, termes génériques donnés aux huitièmes-de-finale et quarts-de finale.

Les quatre équipes rescapées participent au Final Four, l'un des événements majeurs du calendrier sportif américain. Disputé dans un stade de football réaménagé, avec souvent plus de 60.000 spectateurs, le Final Four est suivi par plusieurs millions de téléspectateurs aux Etats-Unis et dans le monde entier.

Le vainqueur du Final Four est le champion NCAA de l'année. A la fin de la rencontre, le Most Outstanding Player (MOP), meilleur joueur du Final Four, est élu par les médias.

La March Madness est importante non seulement pour les universités mais également pour les joueurs qui doivent se distinguer dans cette période cruciale pour séduire les scouts NBA et augmenter leurs chances de jouer dans la Grande Ligue.

Les Rankings

Aujourd'hui, la NCAA compte 336 universités réparties en trente-et-une conférences. De novembre à février, chaque équipe dispute une trentaine de matchs contre des équipes hors conférence puis contre des adverdaires issus de la même division. Le niveau des équipes et des conférences est loin d'être homogène et les meilleures équipes sont regroupées au sein des meilleures divisions, comme la Big East, la BIG XII, l'ACC ou encore la Pac-10.

Bien entendu, il est impossible de rencontrer toutes les équipes lors d'une seule année, c'est pourquoi plusieurs systèmes de ranking ont été mis au point pour pouvoir classer les universités et établir une hiérarchie.


(L'Alamodome en 2004 pendant le Final Four)

AP Poll - ESPN/USA Today Poll

Les rankings de l'Associated Press et d'ESPN/USA Today sont des classements hebdomadaires qui paraissent tous les lundis pendant la saison universitaire. Chaque votant classe les vingt-cinq équipes qu'il considère comme étant les meilleures. Le premier du classement reçoit 25 points, le deuxième 24, le troisième 23, et ainsi de suite jusqu'au vingt-cinquième qui reçoit un point. Le classement de l'AP existe depuis la saison 1950-51 après un essai lors de la saison 1948-49. Il est composé par des journalistes sportifs issus de journaux nationaux et régionaux, et des chaines de TV. Généralement, les équipes classées dans le Top 25 sont assurées de participer à la March Madness. Le ranking de l'AP reste la référence en la matière.

Le ranking d'ESPN/USA Today est réalisé par un panel de coachs NCAA. Ce classement existe depuis 1993. Le système est le même que pour le ranking de l'AP, les votants classent les vingt-cinq meilleurs équipes, l'équipe classée n°1 reçoit 25 points, l'équipe classée vingt-cinquième, un point.

Ratings Percentage Index

Le Ratings Percentage Index, ou RPI, est un système de classement NCAA qui existe depuis 1981. Il analyse de façon mathématique les performances des différentes équipes et établit un classement selon des méthodes scientifiques.

L'index utilise trois éléments : le pourcentage de victoire de l'équipe (25%), le pourcentage de victoire des adveraires (50%) et le pourcentage de victoire des adversaires des adversaires (25%).

Ce système, basé sur le SOS (Strenght of Schedule) avantage les universités issues des "Major" puisqu'elles sont assurées d'affronter au moins une dizaine des meilleures équipes du pays.

Depuis 2004, le RPI prend également en compte le fait d'évoluer à domicile et à l'extérieur. Une victoire à domicile possède un coefficient de 0.6 alors qu'une défaite sur son propre parquet possède un coefficient de 1.4. Inversement, une victoire à l'extérieur possède un coefficient de 1.4 et une défaite, de 0.6.

 

 

Ce site est un site non officiel à but non-lucratif. Les logos et les images sont la propriété exclusive de la NBA.
This is an unofficial and non-lucrative website. All logos and pics are the properties of the NBA.