Année par année
All-Star Game
Finals
Draft
Awards
Salaires
Records
Divers
Joueurs
Hall of Fame
Chronologie
 

  Division Atlantic
Division Central
Division Southeast
Division Southwest
Division Northwest
Division Pacific
Equipes disparues
Evolution
Mascottes
Logo
 

  NCAA
Jeux Olympiques
Ligues mineures
 

  News NBA
Journal d'anecdotes
Trades
Media
Fantasy League
Liens
 



 

Hal Greer

Nom : Harold Everett Greer
Date de naissance : 26 juin 1936 à Huntington, Virginie Occidentale
Taille : 1m88
High School : Douglass (Huntington, W. Va.)
College : Marshall
Draft : Syracuse Nationals, 1958 (14eme choix)
Numéro : 15 (retiré par les Knicks le )

Palmarès : Elu au Hall of Fame (1982), Champion NBA (1967), All-NBA Second Team (1963 à 69), dix fois All-Star (1961 à 1970), MVP du All-Star Game (1968), sélectionné parmi les 50 plus grands joueurs de tous les temps (1996).

Matchs disputés : 1.122
Points : 21.586 (19,2/match)
Rebonds : 5.665 (5,0/match)
Passes décisives : 4.540 (4,0/match)
Tirs : 8.504/18.811 (49,2%)
Minutes : 39.788 (35,5/match)

Régulier. Tel pourrait être le meilleur qualificatif pour décrire Hal Greer. En quinze saisons passées en NBA, Hal Greer a tourné à une moyenne de 19.2 points en 1.122 matchs disputés, soit un total de 21.586 points inscrits.

Resté fidèle à une même franchise, les Syracuse Nationals devenus en 1963 les Philadelphia 76ers, tout au long de sa carrière, il sera sélectionné à dix reprises consécutivement pour le All-Star Game et fera sept apparitions dans la All-NBA Second Team. Greer terminera deuxième marqueur de l'équipe lors de la saison du titre, en 1966-67.

Harold Everett "Hal" Greer a grandi à Huntington en Virginie Occidentale où il a évolué au jusqu'au lycée. Ses performances lui ont permis d'être remarqué par un bon nombre d'universités, et il rejoindra finalement l'université de Marshal, en devenant même le premier afro-américain à recevoir une bourse d'étude au sein de cet établissement. En trois saisons, il affichera une moyenne de 19.4 points par matchs et sera élu All-Americain en 1958. Greer sera sélectionné au second tour de la Draft 1958, en quatorzième position, par les Syracuse Nationals. "Je ne pensais pas que j'avais une chance de rejoindre la NBA" dira plus tard l'intéressé.

Mais, dès sa première saison, Greer mntre qu'il a le talent et les qualités nécessaires pour devenir un bon joueur professionnel : un excellent jump-shot, des pénétration rapides et une défense tenace. Sortant du banc, il tourne à 11.1 points par match en 1958-59.

En 1959-60, Greer et les Syracuse Nationals terminent la saison avec un bilan de 45 victoires pour 30 défaites mais quittent la compétition dès le premier tour des playoffs, face aux Philadelphia Warriors.

Pour sa troisième saison en NBA, Greer devient titulaire et acquiert le statut de joueur vedette. Sa moyenne passe à 19.6 points par match et il reçoit sa première sélection pour le All-Star Game. Les Nationals se qualifient pour les demi-finales de l'Eastern Division mais chutent face aux Boston Celtics en cinq rencontres.

Greer tournera à 22.8 points par match la saison suivante, auxquels il convient d'ajouter 7.4 rebonds et 4.4 passes décisives de moyenne. Les blessures limitant Dolph Schayes à 56 matchs, Greer prend le contôle de l'équipe mais les Nationals s'inclinent à nouveau en demi-finale de division, cette fois face aux Philadelphia Warriors. Greer participe à son deuxième All-Star Game et y brille en compilant dix rebonds et neuf passes décisives.

En 1962-63, il affiche une moyenne de 19.5 points par match et est sélectionné dans la All-NBA Second Team. Syracuse termine deuxième de l'Eastern Division avec un bilan de 48 victoires pour 32 défaites, mais les Nationals chutent en demi-finale de division face aux Cincinnati Royals.

Après cette saison, les Nationals changent de propriétaire et la franchise déménage de Syracuse à Philadelphie, et devient les Philadelphia 76ers. Ce changement ouvrira une série de sept saisons à plus de 20 points par match pour Greer, ainsi que sept sélections pour le All-Star Game et six nominations dans la All-NBA Second Team. Hal Greer vera son impact encore grandir avec l'arrivée de Wilt Chamberlain durant la saison 1964-65. "Quand on joue avec Wilt, on n'a pas à travailer très dur pour avoir un bon shoot" commentera Greer.

Si Chamberlain devient le véritable go-to guy de l'équipe, Greer en reste la véritable âme. Mais en n'étant ni flashy ni spectaculaire, il n'attire pas l'attention des médias et n'est que peu reconnu par le grand public.

Greer joue un rôle majeur dans la conquête du titre en 1966-67, au sein de l'une des plus grandes équipes de tous les temps. Cette équipe comprenait dans ces rangs, outre Greer et Chamberlain, Chet Walker, Billy Cunningham, Wally jones et Lucious Jackson. A la fin de la saison régulière, jamais une équipe n'avait remporté plus de match dans l'histoire de la ligue. Le bilan de 68 victoires pour 13 défaites est impressionnant. Les Sixers ont remporté 45 de leurs 49 premiers matchs et ont finalement vaincu les San Francisco Warriors en finale sur le score de 4 à 2. Au cours de cette saison, Greer tourne à 22.1 points par match, juste derrière les 24.1 points de Chamberlain. Sa moyenne monte même à 27.7 points par match en playoffs.

L'année suivante, Greer connaîtra sa meilleure saison sur le plan statistique : il tourne à 24.1 points par match et est élu MVP du All-Star Game malgré un temps de jeu de dix-sept minutes seulement. Il marque dix-neuf points de ses vingt-et-un point dans le premier quart-temps, ce qui constitue un record pour un All-Star Game et l'Est s'impose 144 à 124 au Madison Square Garden de New York.

Les Sixers réalisent une nouvelle très belle saison en 1967-68, affichant un bilan de 62 victoires pour 20 défaites. Mais Greer et les siens chutent en finale de l'Eastern Division faceaux Boston Celtics, sur le score de 4 à 3.

Peu avant le début de la saison 1968-69, Wilt Chamberlain est envoyé aux Los Angeles Lakers, et, bien que restant une très bonne équipe, les Sixers n'étaient plus des candidtats sérieux au titre NBA. Les Sixers s'inclinent en demi-finale de l'Eastern Division en cinq petits matchs face aux Boston Celtics. Cunningham, 24.8 points, et Greer, 23.1 points, tentent de faire oublier le départ de Chamberlain mais ce dernier s'avère être irremplaçable. Greer participe à son neuvième All-Star Game consécutif et reçoit sa septième et dernière sélection au sein de la All-NBA Second Team.

Il disputera son dernier All-Star Game en 1970, marquanr 22.0 points par match au sein d'une équipe des Sixers qui ne remportera que 42 rencontres et terminera quatrième de l'Eastern Division. Encore très en jambe malgré ses trente-trois ans, il conduit les Sixers à un douzième voyage en playoffs en douze saisons passées au sein de la franchise. Le voyage fut cependant de courte durée, les Sixers s'inclinant en demi-finale de l'Eastern Division en cinq matchs.

Greer jouera encore trois saisons avec les Sixers, mais sa production chutera lors de chacune des trois saisons. Lors de sa dernière saison, en 1972-73, Greer sera également assistant-coach de l'équipe. Il partage son temps entre le parquet et le banc, ne jouant que trente-huit rencontres et n'inscrivant que 5.6 points par match. Il se retire à la fin de la saison en ayant joué 1.122 matchs, soit plus de match que n'importe quel joueur ayant évolué en NBA.

Durant son discours d'intronisation au Naismith Memorial Hall of Fame en 1981, Greer dira avoir rejoint la NBA pour accomplir quatre choses : la première était de s'acheter une belle voiture de sport dont il rêvait pendant sa jeunesse. Ses trois autres souhaits étaient d'être All-Star, de remporter une bague de champion et d'entrer au Hall of Fame. Si presque tous les joueurs accomplissent le premier de ses souhaits, rares sont ceux qui parviennent à réaliser les trois autres. Il sera également sélectionné dans la NBA 50th Anniversary All-Time Team en 1996.

Greer, sans attiré les médias et l'attention sur lui, a su évoluer au plus haut niveau tout au long de sa carrière et personne ne l'a oublié du côté de Syracuse et de Philadelphie.

 

 

 

Ce site est un site non officiel à but non-lucratif. Les logos et les images sont la propriété exclusive de la NBA.
This is an unofficial and non-lucrative website. All logos and pics are the properties of the NBA.