Année par année
All-Star Game
Finals
Draft
Awards
Salaires
Records
Divers
Joueurs
Money & NBA
Hall of Fame
Chronologie
 

  Division Atlantic
Division Central
Division Southeast
Division Southwest
Division Northwest
Division Pacific
Equipes disparues
Evolution
Mascottes
Logo
 

  NCAA
WNBA
D-League
E-League
Jeux Olympiques
Règles-les différences
Ligues mineures
 

  News NBA
Journal d'anecdotes
Trades
Media
Fantasy League
Liens
 



 

NBA Development League

La NBA Development League, ou D-League, est une ligue entièrement financée et dirigée par la NBA. Nommée National Basketball Development League (NBDL) jusqu'en 2005, la D-League a été créee en 2001 et comptait alors huit équipes.

En 2005, David Stern a annoncé sa volonté de faire de la D-League une vraie ligue mineure de la NBA avec l'objectif final d'avoir une ligue comportant trente équipes, chacune affiliée à une franchise NBA.

En 2009-10, la ligue comporte seize franchises, chacune étant affiliée à une, deux ou trois franchises NBA.

Expansion

La première saison de la NBDL s'est déroulée en 2001-2002, avec huit équipes situées dans le sud-est des Etats-Unis (Virginie, Caroline du Nord , Caroline du Sud , Alabama, Georgie). En 2005, plusieurs de ces franchises ont été relocalisées dans d'autres régions afin de toucher un plus grand nombre de fans. En conséquence, des franchises ont été créées ou ont déménagé au Texas, au Nouveau Mexique, en Oklahoma, en Arkansas et en Floride.

En Février 2006, la D-League arrive en Californie avec la création des Bakersfield Jam. Deux mois plus tard, la NBA annonce que quatre anciennes équipes de la Continental Basketball Association rejoignent la ligue : Dakota Wizards, Sioux Falls Skyforce, Idaho Stampede et les Colorado 14ers. Quelques jours plus tard, la NBA annonce que les Los Angeles Lakers ont créé une équipe, localisée à Anaheim, devenant la première franchise NBA à posséder une équipe en D-League.

Dans le même temps, les difficultés financières des Roanoke Dazzle et des Fayetteville Patriots conduisent ces deux équipes à se retirer. Les Florida Flames ont provisoirement suspendu leurs opération en raison de problèmes de salle, mais espèrent revenir à la compétition en 2008.

Une nouvelle expansion a eu lieu en 2007-08 avec la création d'une franchise à Orem, Utah. Cette franchise sera la propriété des Utah Jazz. Une autres équipe, dans la Rio Grande Valley, a été créée en 2007. La ligue compte quatorze franchises en 2007-08 suite à la disparition des Arkansas RimRockers et des Fort Worth Flyers.

Mais la D-League ne va pas s'arreter en si bon chemin. Deux équipes ont rejoint la ligue en 2008-09, l'une à Reno dans le Nevada, l'autre à Erie en Pennsylvanie.

En 2009-10, deux équipes implantées dans la Nouvelle-Angleterre voient le jour, à Portland (Maine), et Springfield (Massachussetts), qui remplace les Anaheim Arsenal. Absents lors de cette saison, les Colorado 14ers seront relocalisés à Frisco en 2010-2011.

(Bobby Simmons, NBA Most Improved Player en 2005)

Beaucoup de joueurs draftés en NBA et coupés rejoignent la D-League dans l'espoir de faire un come-back dans la Grande Ligue. Certains joueurs ayant débuté en D-League sont devenus de solides joueurs NBA, comme Rafer Alston, Matt Carroll, Chris Andersen, Devin Brown, Bobby Simmons, Jamario Moon ou encore Smush Parker.

D-League All-Star Game

(Stephen Graham durant le All-Star Game 2007)

Le D-League All-Star Game a connu sa première édition le 17 février 2007 à Las Vegas à l'occasion du NBA All-Star Weekend. Cette rencontre de gala entre les meilleurs joueurs des deux conférences s'est déroulé au Mandalay Bay Resort and Casino. Comme en NBA et WNBA, les fans ont voté pour désigner les cinq de départ des deux équipes. L'East l'a emporté 114 à 100 et Pops Mensah-Bonsu a été élu MVP de la rencontre. En 2008, les joueurs sélectionnés ont été répartis en deux équipes, la Bleu Team et la Red Team. La Blue Team s'est imposée 117 à 99 et Jeremy Richardson a été élu MVP de la rencontre. En 2009, la Red Team s'impose 113 à 103 et Blake Ahearn et Coutney Sims sont élus co-MVP du match. En 2010, la West Conference bat l'East Conference par 98 à 81 et Brian Butch des Bakersfield Jam est élu MVP.

Affiliations

Les joueurs évoluant en D-League ne signent pas de contrats directement avec la franchise mais avec la ligue. Chaque franchise comprend douze joueurs, dix (ou moins) étant sous contrat avec la D-League, et deux (ou plus) étant sous contrat en NBA.

Les joueurs sont envoyés dans les différentes franchises en suivant divers critères comme l'ancienne équipe du joueur, l'université d'origine - comme un joueur provenant de l'University of Texas envoyé à Austin - la franchise NBA d'origine...

Chaque franchise NBA peut envoyer ses joueurs de première ou deuxième année dans l'équipe de D-League avec laquelle elle est affiliée. Si plus de deux joueurs NBA sont assignés en D-League, la franchise doit couper un certain nombre de joueurs pour maintenir l'effectif à douze joueurs.

Les franchises NBA peuvent appeler autant de joueurs de D-League qu'elles le souhaitent mais un joueur ne peut être envoyé en D-League que trois fois lors d'une saison.

Gatorade Call-Up



(Kelenna Azubuike, appelé par les Golden State Warriors en 2007)

La D-League est devenu le premier reservoir de joueurs pour les franchises NBA. Depuis 2001, 156 call-ups et 108 joueurs ont été appelés par les équipes NBA pour renforcer leur effectif. Si certains n'ont signé qu'un 10-Day Contract avant de retrouver la D-League, d'autres se sont durablement installés dans la paysage NBA.

Saison par saison (Principaux call-ups)

Total - 155 callups, 108 joueurs

2009-19 - 13 callups, 12 joueurs
2008-09 - 23 callups, 18 joueurs (Pops Mensah-Bonsu, Shaun Livingston)
2007-08 - 29 callups, 18 joueurs (Jamario Moon)
2006-07 - 22 callups, 16 joueurs (Kelenna Azubuike)
2005-06 - 18 callups, 13 joueurs (Chuck Hayes, Ime Udoka)
2004-05 - 11 call-ups, 9 joueurs (Smush Parker, Matt Carroll)
2003-04 - 17 call-ups, 14 joueurs (Mikki Moore)
2002-03 - 14 call-ups, 10 joueurs (Rafer Alston, Bobby Simmons, Devin Brown)
2001-02 - 8 call-ups, 8 joueurs (Jason Hart, Chris Andersen)

Palmarès

Lors des deux premières saisons, la finale se déroulait sur une série au meilleur des trois matchs avant de se jouer sur un seul match entre 2004 et 2007. Depuis 2008, la finale se dispute à nouveau sur trois matchs.

(Les Dakota Wizards, champions 2007)

Année

Champion  

Score  

Finaliste

2001-2002

Greenville Groove

2-0

North Charleston Lowgators

2002-2003

Mobile Revelers

2-1

Fayetteville Patriots

2003-2004

Asheville Altitude

108-106 (OT)

Huntsville Flight

2004-2005

Asheville Altitude

90-67

Columbus Riverdragons

2005-2006

Albuquerque Thunderbirds

119-108

Fort Worth Flyers

2006-2007

Dakota Wizards

129-121 (OT)

Colorado 14ers

2007-2008 Idaho Stampede 2-1 Austin Toros
2008-2009 Colorado 14ers 2-0 Utah Flash

Most Valuable Player

2001-2002 - Ansu Sesay, Greenville Groove
2002-2003 - Devin Brown, Fayetteville Patriots
2003-2004 - Tierre Brown, Charleston Lowgators
2004-2005 - Matt Carroll, Roanoke Dazzle
2005-2006 - Marcus Fizer, Austin Toros
2006-2007 - Randy Livingston, Idaho Stampede
2007-2008 - Kasib Powell, Sioux Falls Skyforce
2008-2009 - Courtney Sims, Iowa



(Randy Livingston, MVP 2007)

 

 

 

 

 

 

Ce site est un site non officiel à but non-lucratif. Les logos et les images sont la propriété exclusive de la NBA.
This is an unofficial and non-lucrative website. All logos and pics are the properties of the NBA.