Année par année
All-Star Game
Finals
Draft
Awards
Salaires
Records
Divers
Joueurs
Hall of Fame
Chronologie
 

  Division Atlantic
Division Central
Division Southeast
Division Southwest
Division Northwest
Division Pacific
Equipes disparues
Evolution
Stades
Mascottes
Logo
 

  NCAA
Jeux Olympiques
Ligues mineures
 

  News NBA
Journal d'anecdotes
Trades
Media
Fantasy League
Liens
 



 

Nate Archibald

Nom : Nathaniel Archibald
Date de naissance : 2 septembre 1948 à New York
Taille : 1m85
High School : DeWitt Clinton, (Bronx, N.Y.)
College : Texas El-Paso
Draft : Cincinnati Royals, 1970 (19ème position)
Numéro : 1 (retiré par les Kings), 7 à Boston et Milwaukee
Transferts : Echangé aux New York Nets le 10 septembre 1976, échangé aux Buffalo Braves le 1er septembre 1977, échangé aux Boston Celtics le 4 août 1978, signe aux Milwaukee Bucks le 1er août 1983

Surnom : Tiny

Palmarès : Elu au Hall of Fame (1991), champion NBA (1981), All-NBA First Team (1973, 75, 76), All-NBA Second Team (1972, 81), six fois All-Star (1973, 75, 76, 80, 81 82), MVP du All-Star Game (1981), sélectionné parmi les cinquante plus grands joueurs de l'histoire (1996)

Matchs disputés : 876
Points : 16.481 (18,8/match)
Rebonds : 2.046 (2,3/match)
Passes décisives : 6.476 (7,4/match)
Interceptions : 719 (1,12/match)
Contres : 81 (0,12/match)
Tirs : 5.899/12.628 (44,2%)

Archibald est l'unique joueur à avoir terminé meilleur marqueur et meilleur passeur la même saison (34,0 points et 11,4 passes décisives en 1972-73). En quatorze ans de carrière, Il a également été six fois All-Star et a remporté un titre de champion avec les Celtics.

Nate Archibald est né et à grandi dans le Bronx, à New York, un des quartiers les plus pauvre et les plus dangereux des Etats-Unis. Le basket lui a permis d'éviter de tomber dans la drogue et la délinquance. Aujourd'hui, il est devenu la fierté de son quartier en aidant les jeunes et les sans-abri à s'intégrer à la société new-yorkaise.

Surnommé "Tiny" par son père, il veille sur ses six frères et soeurs pendant son adolescence. Il devient réellement le chef de famille à l'âge de quatorze ans quand son père quitta le domicile familial.

A quinze ans, il montre déjà de belles aptitudes pour le basket, mais sa petite taille constitue un handicap important. Au lycée, il ne sera pas intégré à l'effectif de l'équipe lors de sa deuxième année.

Mais un homme, Floyd Layne, directeur du secteur sportif au lycée DeWitt Clinton va aider Archibald. Il convainc le coach de l'équipe de basket de donner sa chance à Nate et celui-ci sera élu au sein de la All-City Team lors de ses deux dernières années de lycée.

Ses difficultés scolaires vont le limiter dans le choix de sa future université. Il réussit tout de même à rejoindre Arizona State.

Après une année passée à en Arizona, il accepte finalement de rejoindre l'université de Texas-El Paso où il tournera à 20,0 points de moyenne en trois saisons.

Archibald explose les compteurs lors des matchs exhibition qui suivent la March Madness. Il inscrit 51 points lors du Aloha Classic et tournera à 40 points de moyenne lors des cinq autres matchs de gala.

Les Cincinnati Royals le sélectionnent à la draft au second tour en 1970 derrière Bob Lanier, Rudy Tomjanovich, Pete Maravich, Dave Cowens, Sam Lacey ou encore Calvin Murphy.

Il est directement intronisé dans le cinq majeur des Royals et tourne à 16,0 points par match dès sa première saison. Les Royals sont à la peine, 33 victoires seulement, mais Archibald impressionne déjà. Malgré sa petite taille, il excelle en défense et gène considérablement la remontée de balle des meneurs adverses.

En 1970-71, les Royals désirent échanger leur petit meneur contre un pivot car leur secteur intérieur est leur plus grande faiblesse. Finalement, après de nombreuses négociations, Archibald ne sera pas échangé, mais les Royals récupèrent tout de même Jim Fox en provenance des Bulls en échange de Norm Van Lier. La blessure de Tom Van Arsdale, meilleur marqueur des Royals, va permettre à Archibald de devenir le patron sur le terrain.

Archibald est à présent le vrai leader sur le parquet. Après son injuste non-sélection pour le All-Star Game, il tournera à 34 points de moyenne sur les trois derniers mois de la saison. Il est finalement élu au sein de la All-NBA Second Team, mais les Royals sont toujours à la traîne avec un bilan de 30 victoires pour 52 défaites.

Avant le début de la saison 1972-73, les Royals déménagent à Kansas City-Omaha et deviennent les Kings. C'est en tant que King que Nate Archibald va devenir un des rois de la ligue. Il est sélectionné pour le All-Star Game pour la première fois de sa carrière.

Cette saison fait de lui un des meilleur second tour de draft de l'histoire. En 80 matchs, il tourne à 34,0 points et 11,4 passes décisives de moyenne et devient le seul joueur de l'histoire à terminer premier dans les deux compartiments statistiques lors d'une seule et même année. Il est logiquement nommé dans la All-NBA First Team. Mais l'équipe ne remporte que 36 matchs. "Tiny" doit aussi faire face à de graves problèmes familiaux. Un de ses frères est arrêté pour vol à main armé, un autre de ses frères est arrêté pour vente de drogues, enfin un troisième frère est trouvé inanimé chez lui suite à une overdose. Nate Archibald les aide à les soigner et à les réinsérer sans la société.

Une rupture du tendon d'achille lors de la saison 1973-74 va le limiter à 35 matchs et à 17,6 points de moyenne.

En 1974-75, il joue tous les matchs et son équipe termine avec un pourcentage de victoire supérieur à 50% pour la première fois depuis 1966. Il tourne à 26,5 points et 6,8 passes décisives de moyenne et est élu au sein de la All-NBA First Team pour la deuxième fois de sa carrière. Les Kings chutent en demi-finale de la conférence ouest face aux Chicago Bulls sur le score de 4 à 2.

La saison suivante, Archibald éblouit une nouvelle fois les observateurs par son jeu (24,8 points et 7,9 passes décisives de moyenne), mais les résultats ne suivent malheureusement pas, l'équipe ne remportant que 31 matchs. Esseulé, Archibald doit tenir la franchise sur ses épaules. Il est tout de même élu dans la All-NBA First Team à la fin de la saison.

Echangé aux New York Nets avant le début de la saison 1976-77, il connaîtra les trois années les plus difficiles de sa carrière. Il ne joue que 34 matchs en raison d'une sérieuse blessure aux pieds. A la fin de la saison, il quitte les Nets pour rejoindre l'équipe des Braves. Mais la malchance s'abat sur lui. Il se déchire le tendon d'achille avant l'entame de la saison 1977-78 et ne portera jamais les couleurs de Buffalo. Echangé pour la troisième fois en trois ans, il atterit à Boston où il rejoint les rangs des Celtics pour la saison 1978-79.

La reprise est difficile pour Archibald. La balance affiche vingt kilos de trop au compteur, il semble avoir perdu de sa vitesse et de sa vivacité, ses principales qualités chez les Royals et son rôle au sein de l'équipe est flou. Il joue aux cotés de JoJo White et de Dawe Cowens, entraîneur-joueur, mais les Celtics ne réussissent pas à développer leur jeu et ne remportent que 29 matchs.

Après la saison 1978-79, des rumeurs annonçant une possible retraite circulent dans les coulisses de la NBA. A trente ans, son niveau de jeu est loin de celui pratiqué avec les Royals et son contrat imposant nuit à Boston. Mais les Celtics se renforcent durant l'été et M.L. Carr et le rookie Larry Bird rejoignent l'équipe et la rendent à nouveau très compétitive.

Archibald part se ressourcer tous les étés dans le Bronx pour aider la jeunesse en difficulté et joue avec eux sur le playground de la cité Patterson là où il a grandit.

Il doit désormais tenir un nouveau rôle au sein des Boston Celtics. Il n'est plus le scoreur prolifique du début des années 70. En effet Bird, Cowens et Maxwell s'occupent de marquer les points. Il devient donc un meneur efficace cherchant uniquement à organiser le jeu, ce qui lui permet de devenir un vrai playmaker.

Il ne tourne qu'à 14,1 points par match mais effectue 671 passes décisives, son plus haut total depuis 1973. Les Celtics remportent 61 victoires mais chutent face aux Sixers de Julius Erving en finale de conférence.

Lors de la saison 1980-81, Archibald joue plus de 35 minutes en moyenne et Boston remporte 62 matchs. Il devient le premier joueur de l'histoire du All-Star Game a avoir été élu MVP en sortant du banc et termine cinquième passeur de la ligue avec une moyenne de 7,7 passes décisives par match. En fin de saison, il est nommé dans la All-NBA Second Team.

Après onze saisons, Tiny Archibald connaît enfin la consécration en remportant le titre de champion. Les Celtics l'emportent en sept matchs en finale de conférence face aux Sixers avant de battre les Rockets en finale 4 à 2.

En 1981-82, Archibald effectue une superbe saison, terminant quatrième meilleur passeur (8,0 en moyenne) alors que Larry Bird entame sa troisième saison en NBA. Les Celtics remportent 63 matchs mais échouent en finale de conférence face aux Sixers de Julius Erving.

L'année suivante, ses statistiques commencent à chuter. En 66 matchs, il ne joue que 27,4 minutes en moyenne pour 6,2 passes décisives. Les Celtics sont balayés 4 à 0 par les Bucks en demi-finale de conférence.

Archibald signe avec les Bucks pour la saison 1983-84. Il ne jouera que 46 matchs avant de prendre sa retraite.

En quatorze saisons, Archibald a inscrit 16.481 points, effectué 6.476 passes décisives et participé à six All-Star Game. Il a été élu au Hall of Fame en 1991 et a été choisi parmi les cinquante plus grands joueurs de l'histoire en 1996.

Bien que n'étant plus sur le terrain, Archibald reste très impliqué dans le monde du basket-ball. Après un court passage au sein de l'encadrement des Bucks, il rejoint sa ville natale, New York, où il développe le basket dans les lycées défavorisés d'Harlem et du Bronx.

Il sera décoré en 1993 par David Dinkins, maire de New York à cette époque, pour toutes ses actions en faveur de la jeunesse des ghettos de la ville.

 

 

 

Ce site est un site non officiel à but non-lucratif. Les logos et les images sont la propriété exclusive de la NBA.
This is an unofficial and non-lucrative website. All logos and pics are the properties of the NBA.